Comment guérir votre coeur brisé plus vite- tous les secrets pour le rendre amoureux

Comment faire pour guérir votre cœur brisé – en mode accéléré

Quand une rupture est encore toute fraîche (quelles que soient ses raisons), la souffrance peut être très intense. Nous sommes tous passés par là. Ca peut faire très mal. Avec l’expérience, vous apprenez que face à la douleur, vous n’êtes pas obligée de rester passive et d’attendre que le temps arrange tout. Vous pouvez prendre des initiatives, agir pour guérir votre cœur brisé, version « accélérée ». C’est exactement ce dont je veux parler ici.

 

J’ai dû entendre des centaines de fois « le temps guérit tout » ou « laisse faire le temps ». Je parie que vous aussi. Personnellement, il n’y a rien qui m’agace plus. Quand on traverse une crise difficile, que ce soit en amour ou dans un autre domaine de notre vie, ce n’est pas vraiment ce qu’on a envie d’entendre.

Évidemment que le temps arrange tout. Dans 15 ans, la rupture qui vous rend malade aujourd’hui ne sera plus qu’un souvenir. Ça tombe sous le sens. Mais que faire en attendant ? Accepter la souffrance et attendre patiemment ?

Non, il y a beaucoup mieux à faire.

Si vous êtes dans cette situation et que vous avez déjà fait le tour des conseils classiques, comme (« laisse faire le temps, bientôt tu l’auras oublié » ou « il faut sortir et s’amuser un peu » ou « ne reste surtout pas enfermée chez toi »,  ou « il faut tout de suite te remettre dans le jeu de la séduction« ), alors concentrez-vous sur ces 3 choses :

Parlez-en autour de vous

Bien sûr que vous vous êtes confiée à vos amis, cela aussi tombe sous le sens, vous me direz. Mais je ne vous parle pas de raconter ce qui s’est passé à vos copines et pleurer sur leur épaule pour être consolée.

Je vous parle de choisir un interlocuteur de confiance (peut-être plusieurs mais en général une seule personne suffit) avec qui vous puissiez faire une vraie analyse de l’histoire, comprendre les raisons de cet échec amoureux et formuler des conclusions UTILES pour l’avenir. Je vous parle d’une analyse constructive et – dans la mesure du possible – objective et lucide.

Si une amie ne peut pas vous aider réellement dans ce sens, une séance chez un psychothérapeute ne serait pas un luxe inutile. Pourquoi ? Parce qu’il est essentiel que votre blessure « cicatrise » correctement si vous voulez une guérison rapide.

N’en parlez pas trop autour de vous

Cela semble contradictoire ? Ca ne l’est pas.

Une fois que vous avez effectué l’étape précédente, que vous avez évacué verbalement tous les ressentis, la rancœur, la tristesse, que vous avez exprimé ouvertement votre colère et tout ce que vous aviez sur le cœur, il faut savoir s’arrêter.

Ne prolongez pas inutilement cette phase pendant laquelle vous vous plaignez sans cesse à vos amis. Plus vous continuez à parler de votre chagrin, plus vous ravivez la douleur, vous alimentez les émotions négatives et vous prolongez le deuil.

Vous ne le réalisez peut-être pas immédiatement, mais un cercle vicieux peut s’installer : vous vous plaignez à vos amis pour vous sentir consolée, mais cela fait tellement du bien que vous en avez constamment besoin. Très vite, ça devient comme une drogue. Vous en êtes dépendante, dès que vous voyez vos proches vous cherchez à obtenir votre dose de réconfort. Cela ne vous rend pas service du tout.

En plus vos amis arriveront bientôt à « saturation » : ce n’est pas non plus ce que vous voulez.

Je répète, il ne s’agit pas de réprimer votre douleur ou de faire semblant que tout va bien. Il s’agit simplement d’arrêter de remuer le couteau dans la plaie, parce que ça ne fait que prolonger d’une manière malsaine votre « convalescence ».

Pour guérir votre cœur brisé,
misez tout sur le changement

C’est un objectif qui doit mobiliser un maximum de votre énergie et ce, sur tous les plans.

Plus vous trouvez des choses à changer ou à améliorer dans votre vie, plus vite vous arriverez à guérir votre cœur brisé.

Là encore, je ne vous parle pas des changements évidents, comme vous débarrasser des affaires de votre ex, remplacer les photos de votre couple chez vous, changer un peu la déco, ou adopter une nouvelle coiffure pour lui montrer éventuellement que vous êtes épanouie sans lui.

Tout ça est très bien, mais je vous parle d’un changement plus profond, intérieur et qui concerne vos habitudes au quotidien et vos nouvelles activités de femme célibataire.

Rien de dramatique, rassurez-vous, je ne vous demande pas de changer de métier. Mais de modifier vos petits rituels quotidiens.

Par exemple :

  • Vous prenez votre café en arrivant au travail ? Prenez-le plutôt chez vous (ou l’inverse).
  • Vous ne vous maquillez jamais ? Commencez à mettre un tout petit peu de maquillage.
  • Vous ne mettez jamais de jupes (ou de jeans) ? Mettez-en de temps en temps.
  • Vous faites toujours du jogging le samedi matin ? Essayez d’en faire le dimanche (ou un autre jour)
  • Vous lisez toujours Cosmopolitan ? Changez de magazine

Bref, posez-vous la question :

« Qu’est-ce que je fais tous les jours, ou régulièrement et que je pourrais modifier ou améliorer ? »

Identifiez au moins 5 choses et si cela est possible, modifiez-les.

Vous ne voyez peut-être pas à quoi ça sert, mais les habitudes font partie de notre fonctionnement profond et représentent un puissant levier d’action pour chacun d’entre nous.

Les habitudes créent des schémas dans nos esprits, elles nous imposent un mode de fonctionnement. Tant que tout va bien, aucun souci.

Mais quand vous avez besoin d’un petit « électrochoc », quand vous voulez bousculer un peu les choses pour un objectif précis (par exemple pour guérir votre cœur brisé plus vite) ce levier est précieux : commencez donc par briser vos habitudes et le reste découlera beaucoup plus facilement.

Vous envoyez ainsi à votre mental un message efficace :

« Attention, nouvelles habitudes ! Le mode « changement » a été enclenché sur tous les plans. Donc les vieilles émotions sont elles aussi obsolètes, place aux nouvelles. »

Il n’y a rien de plus efficace pour accélérer le passage vers un nouveau chapitre de votre vie.

Alors, par quoi commencerez-vous ?

 

Gabriel Gray