Pourquoi séduire cet homme, faut-il le "chasser ?

Pourquoi il ne faut PAS « chasser » un homme !

Eh oui, au risque de paraître un peu rétrograde, je vous l’affirme ici haut et fort : vous ne devez pas « chasser » un homme. Même si vous voulez vraiment vraiment séduire cet homme, vous ne devez pas vous lancer à sa « poursuite » (au sens figuré, bien sûr).

C’est son job à lui !

Même si vous êtes très attirée par un homme, et que vous êtes une femme « qui sait ce qu’elle veut », ne commencez pas à le « traquer » partout.

Attendez qu’il vous trouve. Sinon, vous courrez le risque de ne jamais le revoir.

Le traumatisme de la « sangsue »…

Pourquoi est-ce que je vous déconseille de vous « mettre à la chasse » comme une vraie tigresse ?

Parce que chaque homme a vécu au moins une relation amoureuse dans laquelle sa copine se comportait comme une sangsue. Une fille qui l’étouffait, qui voulait tout savoir et tout contrôler. Il s’était senti traqué, surveillé. Sa liberté de mouvement avait été réduite de manière dramatique et la jalousie de sa copine était devenue féroce…

Bref, un cauchemar pour tout homme normalement constitué. Alors il n’a certainement pas envie de recommencer et je peux vous assurer qu’il prendra ses jambes à son cou dès qu’une femme correspond à ce genre de profil « suspect ».

Elle a failli tout gâcher …

Laissez-moi vous donner un exemple…

Christine, 27 ans, une de mes voisines, m’a raconté comment elle avait failli perdre un charmant jeune homme alors qu’elle essayait d’attirer son attention.

Elle était dans une galerie d’art avec sa meilleure amie. Super « terrain de chasse », je vous l’accorde…

En se promenant dans la galerie, elle remarqua un jeune homme séduisant qui la regardait. Flattée, elle lui sourit. Il lui plaisait vraiment.

Dans le quart d’heure qui suivit, elle fit en sorte de rester à proximité de lui, pour pouvoir observer son attitude dans les moindres détails. Elle lui jeta « astucieusement » des regards complices, elle lui fit des sourires charmants et tout à coup… elle remarqua qu’il avait filé.

Elle était certaine qu’il n’avait pas quitté l’exposition, mais elle comprit que d’une manière ou d’une autre, elle avait fait une erreur.

Alors elle décida de procéder autrement. Elle disparut à l’autre bout de la salle pour discuter avec son amie. Absorbée par la conversation, elle essaya de ne pas penser à l’homme en question et pendant la demi-heure suivante elle se concentra totalement sur la raison initiale de sa visite : l’art.

Et le miracle se produisit : quand elle s’y attendait le moins, le bel inconnu surgit de nulle part juste devant elle. Il s’était probablement mis un peu à l’écart tout en gardant un œil sur elle, histoire d’être sûr qu’il n’avait pas à faire (encore une fois ! ) à une de ces femmes « désespérées », qui se transforment en « traqueuses » dès que vous leur accordez un peu d’attention. Il a engagé la conversation et ils se sont revus plusieurs fois depuis.

Christine a compris que son changement d’attitude lui avait évité de renvoyer une mauvaise image d’elle-même : celle de la femme totalement « accro » aux gars qu’elle rencontre.

Alors voici mon conseil : sachez exactement ce que vous voulez, affirmez-vous, soyez la femme entreprenante et hyper moderne que vous voulez être. Mais au moment de séduire un homme, ne vous jetez pas dessus comme sur une proie longtemps attendue. Laissez-lui le temps de faire le premier pas et gardez une bonne distance qui le rassure…

Gabriel Gray